01.RÉSOLUTION SUR LE DÉSARMEMENT NUCLÉAIRE ET LA PAIX
   
 
 
 

Le Conseil ExĂ©cutif de la FMTS appelle de ses vĹ“ux et rappelle l’urgence d’un accord global pour libĂ©rer le monde des armes nuclĂ©aires et autres armes lĂ©tales, conventionnelles ou non, pour libĂ©rer l’humanitĂ© de la menace d’anĂ©antissement ;

Alors qu’un certain nombre de propositions spĂ©cifiques ont Ă©tĂ© faites pour promouvoir l’objectif final d’abolition des armes nuclĂ©aires dans leur intĂ©gralitĂ©, la FMTS considère bien venu le traitĂ© START II entre les Etats-Unis d’AmĂ©rique et la FĂ©dĂ©ration de Russie ;

La FMTS accueille positivement les initiatives de paix prises par plusieurs chefs d’État, particulièrement par le PrĂ©sident Obama, incluant des mesures impliquant la rĂ©duction des armes et de la menace nuclĂ©aire, accentuant l’importance des propositions en cinq points du SecrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de l’ONU Ban Ki Moon, pour le DĂ©sarmement NuclĂ©aire ;

Elle rappelle que le TraitĂ© de non-prolifĂ©ration NuclĂ©aire (NPT) a maintenant 188 signatures mais seulement 149 ratifications et 39 pays qui ont prĂ©sentĂ© leur instrument de ratification. Quatre pays manquent : l’Inde, IsraĂ«l, le Pakistan et les États-Unis ;

La FMTS fait sien l’appel du Professeur Seiji Yuasa du Japon, membre de son Conseil ExĂ©cutif au soutien des mouvements populaires partout dans le monde qui agissent pour le succès de la RĂ©vision du NPT ;

Le Conseil ExĂ©cutif de la FMTS demande le renforcement du NPT. Le NPT doit ĂŞtre signĂ©, ratifiĂ© et promulguĂ© par tous les États membres des Nations Unies ;

La FMTS rĂ©affirme le droit de tous les pays, incluant l’Iran, d’avoir une industrie nuclĂ©aire pacifique ;

La FMTS rappelle que tous les signataires du NPT se sont engagĂ©s et doivent respecter les contrĂ´les et injonctions de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA) ;

La FMTS appelle Ă  une profonde rĂ©forme des institutions internationales, visant Ă  restituer un pouvoir rĂ©el Ă  l’ONU en modifiant les règles du droit de veto et de reprĂ©sentation. Elle appelle Ă  rendre l’AIEA indĂ©pendante et Ă  lui donner les ressources financières et le pouvoir de contrĂ´le a priori dont l’agence a Ă©videmment besoin ;

Le Conseil Exécutif de la FMTS mandate le président de sa Commission internationale sur le Désarmement, la Sécurité et la Paix (CID) et au-delà ses membres, à chercher des coopérations en liaison avec la Division du Désarmement de Nations Unies, le Conseil Économique et Social (ECOSOC) et d’autres organisations internationales et intergouvernementales se consacrant au désarmement. Ainsi, la FMTS autorise la CID à promouvoir ses activités en faveur du désarmement aussi largement que possible dans la mesure de ses ressources.

Paris, le 16 avril 2010

17 octobre 2010  
 
site réalisé par NetAktiv